Adresse
/
Téléphone

Origine du projet

Une préoccupation majeure est aussi le futur emploi de notre enfant. Il en parle régulièrement, il veut faire pâtissier, son frère est boucher et lui il veut faire des gâteaux pour « les jolies filles ». Alors nous l’écoutons sans trop croire à cette perspective puis on se dit « pourquoi pas ! » Pourquoi ne pas essayer de permettre à notre enfant de se former, puis de travailler. Les autistes ont de formidables capacités, il faut les défendre et les valoriser. Ainsi l’idée de travailler sur l’inclusion professionnelle est devenue un objectif majeur de l’association. Car après tout, avoir un travail c’est jouir un peu d’autonomie et la perspective de ne pas vivre enfermée dans un centre plus ou moins adapté. L’autonomie, c’est mon cauchemar depuis de nombreuses années comme beaucoup de parents de jeunes en situation de handicap. Ce mot renvoie à un futur (le plus tard possible j’espère !) où nous ne serons plus là, Nathalie et moi. Il faut donc aujourd’hui prévoir et s’engager dans des projets pour notre enfant et pour les autres concernés par ce type de handicap. 
 
 
 
 
 
 

Extrait du projet

 
Il s’inspire d'un rapport sur l’insertion professionnelle des personnes avec autisme du Centre De Ressources Autisme de Bretagne rédigé en septembre 2017. En introduction, ce rapport indique que « les conclusions de ce travail n’ont pas la prétention de solutionner cette vaste question de l’insertion professionnelle mais, après un état des lieux et un repérage des difficultés, proposent des préconisations clairement formulées » Trois axes de travail vont être mis en avant, « tout d’abord, des descriptions précises des évaluations indispensables en préalable à tout travail d’accompagnement de la personne autiste dans sa démarche vers l’emploi ; d’autre part, des propositions concrètes dans l’accompagnement du monde de l’emploi vers la personne autiste ; enfin des plans d’actions dans le travail de sensibilisation et de promotion des personnes avec TSA auprès du marché de l’emploi »
Notre projet va donc décrire la démarche pour accompagner les personnes avec autisme vers l’emploi. Ceci se fera donc en décrivant 3 phases :
  • Les évaluations préalables et entraînements aux habiletés sociales
  • Accompagnement vers l’emploi
  • Sensibilisation et promotion des personnes avec autisme auprès du marché de l’emploi.
Toutes ces phases peuvent être menées par l’association. Il est également possible dans le cadre de partenariat d’en mener qu’une seule. La première partie sera généralement envisagée pour par exemple des prescripteurs tels que Cap Emploi. L’association agira tel un sous-traitant d’une offre générale portée par le prescripteur.  La troisième phase est l’affaire de tous et l’association mènera cet objectif dans un esprit militant en faveur des personnes avec autisme.
Ce projet s’inspire aussi des recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS). Si elles ciblent des pratiques précises, les recommandations n’ont pas pour but d’apporter des solutions « clé en main ». La démarche retenue permet de développer un corpus de connaissances servant de référence aux professionnels. Généralement destinées aux praticiens et aux établissements de santé nous pensons qu’il est très utile de s’en inspirer. Les recommandations sont compilées dans un dossier de 2017 intitulé : « Troubles du spectre de l’autisme : Interventions et parcours de vie de l’adulte. »
Noter projet va s’inspirer dans un premier temps de la remédiation cognitive. Dans le dossier de recommandations elle est décrite comme « une thérapie psychosociale qui vise à optimiser les aptitudes cognitives des patients en leur proposant des stratégies qui améliorent leur fonctionnement cognitif et les aident à transférer leur capacité en vie quotidienne. Ces programmes sont proposés pour des patients ayant différentes conditions à l’origine de leur handicap, dont l’autisme. Ils s’appuient sur un bilan neuro-cognitif et socio-cognitif, et évaluent la mémoire, l’attention, les capacités de planification, la motivation, l’empathie et la reconnaissance des émotions. 
Le projet présentera dans un deuxième temps une approche plus pragmatique inspirée des pays anglo-saxons pour accompagner et faciliter l’intégration des personnes avec autisme vers et dans l’emploi. 

Plaquette de présentation sur l'emploi des personnes avec autisme

 Le projet a pour ambition de sensibiliser ret de promouvoir l'emploi des personnes avec autisme.
Vous pouvez télécharger la plaquette

la plaquette emploi

Mairie de Giroussens - 81500 Giroussens   Laurent PEYTAVY   06.33.77.62.40